ACCUEIL / Savoir-faire en milieu naturel / Bricolage / Construire un réchaud (P3RS) performant avec une canette

Construire un réchaud (P3RS) performant avec une canette

Le titre de cet article vous intrigue? Normal. Moi aussi j’étais très sceptique à l’idée mais, chose incroyable, ça marche! C’est pourquoi il fallait que je vous en parle.

D’abord la petite histoire ou pourquoi j’ai essayé.

Au départ je comptais prendre pour faire le GR 20 le réchaud primus omnifuel que j’avais utilisé pendant mon tour du Monde à vélo. C’est un réchaud multicombustible conçu pour fonctionner dans les conditions les plus rigoureuses. Seulement un de mes compagnons de voyage l’avait déjà pris pour un  voyage et n’a pas pu me le rendre comme prévu juste avant mon départ. Résultat: je me retrouvais sans réchaud un jour avant de partir!

Ce n’était pas la fin du Monde en soi puisque les refuges d’étapes du GR 20 sont pourvus pendant la saison de cuisine en libre accès. Mais moi je n’étais pas sûr de dormir à tous les coups aux abords des refuges, et puis je voulais faire ma popote tranquille si j’en avais envie sans avoir à faire la queue pendant une heure pendant que mon estomac hurlait à la mort. Bref je voulais avoir le choix.

Seulement acheter un autre réchaud performant alors que j’en avais déjà un ne me convenait pas, acheter un truc bas de gamme pas cher qui servirait une fois et qui pèserait une tonne non plus. Je ne savais pas quoi faire. Puis je me suis souvenu de la vidéo de François Jourjon du blog randonner malin qui expliquait comment fabriquer un réchaud avec une canette. Comme son blog est sérieux,  je me suis dit: « eh bien essayons, je n’ai rien à perdre ».

J’ai suivi la vidéo (ci-dessous) et construit mon réchaud en une heure (j’ai eu du mal à l’étape de l’emboîtement. Voir vidéo 22′ et suivantes). Je l’ai alors testé rapidement et j’ai constaté que ça avait l’air de marcher. Puis je l’ai essayé en condition réel le premier soir au camping de Calenzana, et oh miracle! ça marchait très bien. Le réchaud ne m’a ensuite pas lâché pendant les 6 jours d’après. J’en suis encore tout étonné.

CLIQUEZ ICI POUR RECEVOIR LE GUIDE PDF GRATUIT POUR ARRETER D’AVOIR FROID

Ce réchaud comporte de multiples avantages pour de faibles inconvénients. Laissez-moi vous les donner avant que vous ne regardiez la vidéo.

Avantages:

  • Economique (le prix d’une canette en aluminium). Allez peut-être le prix de deux si vous ne réussissez pas du premier coup mais à priori ça ira puisque j’ai moi-même réussi du premier coup 🙂
  • Ultra léger (10g) Qui dit mieux?
  • Pas encombrant. La circonférence d’une canette et 3 cm de hauteur.
  • Fiable. Il a fonctionné sans souci tout le long de ma randonnée. Il faut juste patienter un peu au départ que ça préchauffe avant de vous en servir sinon il a tendance à s’éteindre au moment où on met la casserole.
  • Fonctionne à l’alcool. L’alcool à brûler est un combustible peu cher, facile à trouver (tous les supermarchés) et qui ne se consomme pas très vite.
  • Facile à fabriquer

Inconvénients:

  • Sensible au vent (bien mettre à l’abri de pierre ou emporter un paravent)
  • Flamme non réglable. En effet il n’y a pas de commande mais ça ne m’a pas gêné étant donné que j’ai principalement fait bouillir de l’eau. J’ai également fait des raviolis et pris garde à ce moment de remuer souvent pour éviter que ça n’accroche au fond. Mais si c’est pour faire une potée ou un bourguignon, oubliez ce réchaud 😉
  • Puissance modérée. Clairement ce n’était pas mon omnifuel qui pouvait faire bouillir n’importe quoi en 3 minutes. Là il faut être plus patient.
  • Peu adapté aux conditions rigoureuses ou aux températures extrêmes. S’il y a beaucoup de vent ou qu’il fait très froid (l’alcool marche moins bien par basses températures), il est préférable d’avoir quelque chose de réellement adapté.

Conclusion: Ce réchaud est parfait pour des randonnées en conditions moyennes et pour une durée limitée (une semaine ou deux). Si vous partez un an, l’investissement vaudra naturellement plus le coup. Mais si vous comptez l’utiliser quelque fois dans l’année, il s’avère très pratique et facile à refaire si vous l’abîmez ou le perdez.

Ça vous donne envie d’essayer? Vous connaissiez déjà? Dites-le moi dans les commentaires.

CLIQUEZ ICI POUR RECEVOIR LE GUIDE PDF GRATUIT POUR ARRETER D’AVOIR FROID

4 Commentaires

  1. C’est génial cette technique! Bravo Ander pour ce super article, une nouvelle fois très intéressant

  2. Trop stylé ce réchaud, le poids et le prix sont à l’évidence imbattables!! Juste un détail, tu n’évoques pas la stabilité de ta popote sur la canette, ni celle de la canette sur le sol? Pas trop instable? En tout cas, merci pour le bon tuyau.

    • La stabilité est très bonne même s’il faut prendre soin de bien poser la popote au centre (mais comme pour tout réchaud). D’ailleurs au moment de poser, tu sais si la canette a bien préchauffé car les flammes enveloppent la casserole ou non. S’il n’y a rien, ça signifie que la flamme ne passe pas encore par les petits trous et que donc il faut attendre un peu pour ne pas étouffer la flamme.
      Quant à la stabilité au sol, elle est excellente du moment que le sol est plat. J’avais tendance à la mettre sur une pierre plate et pas dans le sable pour éviter que ça n’entre en contact avec le sol. On ne sait jamais.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez gratuitement le guide du photographe OUTDOOR:

"10 secrets pour sublimer vos paysages"

Félicitations! Tout s'est déroulé avec succès. Vous pouvez maintenant aller dans votre boite mail. Si par hasard aucun message n'apparait, allez voir dans vos indésirables. A tout de suite.

Send this to a friend