ACCUEIL / Préparer l'aventure / Interview / Nicolas Mauclert, le voyageur nordique (du blog carnets nordique)
Nicolas mauclert chien de traineau

Nicolas Mauclert, le voyageur nordique (du blog carnets nordique)

Le soleil brûlant, le sable sous les sandales et la sieste au pied du parasol ne sont pas exactement ses passe-temps. Lui c’est plutôt tempête de neige, température loin en-dessous de 0°c et vieille cabane perdue au fond des bois. De qui parle-t-on? De notre nouveau portrait, tout en phase avec l’approche de l’hiver: Nicolas Mauclert.

Nicolas Mauclert est passionné par les régions boréales; il aime les paysages figés, les ciels que l’on trouve nulle part ailleurs et la mentalité des territoires nordiques. De cette passion est né le blog Carnets-Nordiques dans lequel il raconte ses voyages dans les pays scandinaves, partage ses photos et de nombreux conseils.

Quand il ne voyage pas, il pilote le site de son camp de base en Seine et Marne, non loin de Fontainebleau.  Au fil du temps le blog s’est élargi vers d’autres de ses thèmes de prédilection comme le trail, l’entrainement ou l’aventure. Il fait également beaucoup d’essai de matériel high tech et de vêtements techniques. Ce blog est plein de ressources sympas et utiles pour les chercheurs d’aventure.

Aujourd’hui Nicolas s’apprête à démarrer la saison. L’hiver approche et lui se chauffe à fond. Et nous aussi. Alors c’est pour ça qu’on est venus lui poser quelques questions pour savoir où passer l’hiver…

Les questions qui vont suivre ont une exigence: des réponses courtes. Rarement plus d’une phrase; elles ont pour but de dévoiler avec décalage et simplicité un peu de la personnalité qui se cache derrière. Et donner aussi quelques idées de destinations…

L’homme en symbole

Selon toi:

Le plus bel endroit de la terre ?

Junosuando, mon paradis en Laponie suédoise.

Le meilleur moment dans une journée ?

Le repas.

Le paysage qui te représente ?

Un lac recouvert de neige et entouré de forêts blanches.

L’animal dans lequel tu aimerais te réincarner ?

Un oiseau (mais un costaud genre un aigle, pas un moineau qui va se faire bouffer par le premier chat venu)

C’est quoi l’aventure ?

Ne pas savoir où on va, se mettre un peu en danger, sortir de sa zone de confort, juste faire quelque chose d’inhabituel, sortir de la routine, essayer des trucs…

L’aventurier(e) que tu admires ?

Nicolas Dubreuil, Nicolas Vanier, Mike Horn

Le livre que tu emportes dans ton sac ?

Indian Creek de Pete Fromm (un mec qui passe un hiver tout seul dans une cabane, dans le Montana, à surveiller des œufs de Saumon), je le lis presque tous les ans…

Que sais-tu aujourd’hui que tu ne savais pas à l’âge de 20 ans ?

Que le Père-Noël existe vraiment ! (oui, je l’ai rencontré en Finlande)

Ta devise ?

Un truc que je répète tout le temps (notamment à ma copine, mes petits, ou même mes collègues ou amis : « c’est pas grave ». Pour moi la vie est un jeu, et la majorité des choses qui se passent au quotidien ne sont pas graves.

Un ours t’attaque, que fais-tu ?

Un gros câlin ! Ou je vais lire ton article « 15 techniques pour survivre à une rencontre avec un ours »

Le voyageur nordique

Ta première révélation dans les pays du Nord et du froid ?

Quand je suis descendu du bus en Laponie à Junosuando. Le calme, le son étouffé, c’était magique après presque 36h de transport (RER, Avion, Train, Bus…).

Ce que tu préfères là-bas ?

Les contrastes, les nuances de blanc, les couleurs du ciel si particulières…

Ce que tu détestes ?

Les mines de métaux qui détruisent et polluent tout.

Que cherches-tu dans le Grand Nord ?

Les paysages qui me font rêver. Le froid aussi, que j’adore, et que je cherche extrême.

L’as-tu trouvé ?

Une fois -40°, j’étais content, je sentais mes limites, mes narines se boucher de glace, mes larmes geler, mes extrémités s’engourdir…

L’objet que tu as toujours au fond de ton sac quand tu es là-bas ?

Un couteau et un allume-feu.

Un mot ou une philosophie rapportée ?

Kannelbullar : les brioches à la cannèle, mon délice des pays nordiques (c’est pas très philosophe tout ça)

Ta plus belle rando ?

Dans les Alpes françaises, en allant vers le glacier du Miage : c’est un endroit dont je suis tombé amoureux et où je me suis dit qu’un jour j’irais y bivouaquer. C’est pas loin de Saint-Gervais, on y était arrivé un peu par hasard, et l’ambiance du lieu, le calme, les montagnes. Il y a vraiment eu quelque chose quand on y est arrivé. Sinon mes balades en Laponie, toutes plus magiques les unes des autres.

Ta prochaine rando ?

Peut-être vers chez moi à Fontainebleau, et dans le Jura cet hiver. Ou ailleurs, selon les opportunités…

Le voyage nordique de tes rêves que tu n’as pas encore fait ?

Le Groenland à court terme. Le Pôle Nord un jour peut-être (faut être riche…)

Quand prévois-tu de le faire ?

Un jour, j’espère dans pas trop longtemps pour le Groenland, et pour le Pôle Nord, c’est si un jour j’en ai l’opportunité, car je ne veux pas y aller comme ces touristes qui s’y font déposer en bateau ou hélicoptère et repartent après s’être photographiés devant le panneau.

Les conseils d’un voyageur nordique

Pourquoi aller se les geler là-haut ?

Car le froid, c’est dans la tête ! Proverbe nordique : « il n’y a pas de mauvais temps, juste des mauvais vêtements. »

Par quel pays du Grand Nord commencer quand on ne connait pas ?

La Laponie suédoise ou Finlandaise. Tu as les grands espaces mais ça reste développé (il y a quand même internet haut débit un peu partout, mais tu peux te retrouver isolé totalement).

La rando/trek que tu conseillerais sans hésiter ?

La Kungsleden en Laponie suédoise. Je ne suis allé qu’à son départ, mais j’ai vu beaucoup de photos, c’est un grand classique en Suède.

Une recette délicieuse en bivouac ?

J’ai souvent mangé des trucs déshydraté pas mauvais, sinon les saucisses à la finlandaise !

Des conseils pour réussir un feu en toutes circonstances ?

Pas assez d’entraînements. Je pourrais difficilement embras(s)er une carrière de pyromane.

T’as failli te perdre un jour dans le froid, que faire si la nuit tombe avant de te retrouver ?

Se poser calmement et réfléchir à la situation. Surtout ne pas paniquer. Et se faire un abri, bien isolé du sol, du vent, et chercher du bois pour le feu. Ça fait du bien un feu !

Des conseils pour faire un igloo ?

Très difficile, j’en ai fait un une fois en stage de survie, la neige était parfaite pour faire des beaux blocs de glace mais c’était long. En fait je ne le conseille pas forcément. Seul en Laponie la neige était poudreuse et c’était impossible. De toute façon, seul et dans l’urgence, le mieux est de creuser un bon gros trou dans la neige.

On te laisse seul dans un endroit sauvage, quels sont les trois objets que tu prends avec toi ?

Un couteau, une pierre à feu, un poncho.

Le seul que tu gardes avec toi ?

Le couteau.

Merci Nicolas.

Regardez aussi

François Jourjon randonner-malin

Portrait et conseils d’un randonneur (du blog Randonner-Malin)

Follow Sommaire0.0.1 Inscrivez-vous à notre liste1 L’homme en bref 2 Le randonneur3 Les conseils d’un randonneur …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez gratuitement le guide du photographe OUTDOOR:

"10 secrets pour sublimer vos paysages"

Félicitations! Tout s'est déroulé avec succès. Vous pouvez maintenant aller dans votre boite mail. Si par hasard aucun message n'apparait, allez voir dans vos indésirables. A tout de suite.

Send this to a friend